header image
The world according to David Graham

Topics

acva bili chpc columns committee conferences elections environment essays ethi faae foreign foss guelph hansard highways history indu internet leadership legal military money musings newsletter oggo pacp parlchmbr parlcmte politics presentations proc qp radio reform regs rnnr satire secu smem statements tran transit tributes tv unity

Recent entries

  1. Trump will win in 2020 (and keep an eye on 2024)
  2. January 17th, 2020
  3. January 16th, 2020
  4. January 15th, 2020
  5. January 14th, 2020
  6. January 13th, 2020
  7. January 12th, 2020
  8. January 11th, 2020
  9. January 10th, 2020
  10. January 9th, 2020
  11. January 8th, 2020
  12. January 7th, 2020
  13. January 6th, 2020
  14. January 5th, 2020
  15. January 4th, 2020
  16. January 3rd, 2020
  17. January 2nd, 2020
  18. January 1st, 2020
  19. December 31st, 2019
  20. December 30th, 2019
  21. December 29th, 2019
  22. December 28th, 2019
  23. December 27th, 2019
  24. December 26th, 2019
  25. December 24th, 2019
  26. December 6th, 2019
  27. A podcast with Michael Geist on technology and politics
  28. Next steps
  29. On what electoral reform reforms
  30. 2019 Fall campaign newsletter / infolettre campagne d'automne 2019
  31. older entries...

2016-05-19 16:35 House intervention / intervention en chambre

Government bills, Income tax, Splitting speaking time, Third reading and adoption,

Impôt sur le revenu, Partage du temps de parole, Troisième lecture et adoption

Mr. Speaker, I will be sharing my time with the hon. member for Mount Royal, who, like me, spoke in French during Monday's debate on Bill C-10. I wanted to make that correction since the hon. member for Outremont misinformed the House about that on Tuesday. In fact, I speak French more than he does in the House. He would contribute more to the quality of the debates in the House if he checked the facts before making unfounded accusations.

I rise to speak to one of our key election promises: the 7% tax cut for the middle class, whose tax rate will go from 22% to 20.5%; the tax increase for wealthier Canadians from 29% to 33%; and the reduction in the TFSA annual contribution limit from $10,000 to $5,500.

I commend the Parliamentary Secretary to the Minister of Finance and my riding neighbour, the hon. member for Saint-Maurice—Champlain, on his maiden speech. Our ridings meet along a provincial gravel road, Parent Road, where government signs strongly advise the use of CB radios. This border is located more than 300 kilometres north of Montreal, not far from the community of Parent.

Bill C-2 is important to the growth of the middle class. It includes crucial changes to Canada's tax system. The legislative summary of the bill is quite clear:

This enactment amends the Income Tax Act to reduce the second personal income tax rate from 22% to 20.5% and to introduce a new personal marginal tax rate of 33% for taxable income in excess of $200,000. It also amends other provisions of that Act to reflect the new 33% rate. In addition, it amends that Act to reduce the annual contribution limit for tax-free savings accounts from $10,000 to its previous level with indexation ($5,500 for 2016) starting January 1, 2016.

These changes will benefit Canadians, so naturally, they are looking forward to them.

I also want to congratulate my colleague from Louis-Hébert on his speech. I rose to reply to him a couple of times, but better members were recognized before me. The life of an MP is complicated.

I would like to point out that the member for Louis-Hébert alluded to the fact that budget 2016 provides for a deficit. He also said that his government was responsible for all of the good things that came out of the last term of office. He is very happy to take credit for all of the positive results, while saying that his team had nothing to do with anything that went wrong.

Investments in the middle class and economic growth for ordinary Canadians are very important to me, the government, and the millions of Canadians who will benefit.

The member for Louis-Hébert also said that the Conservatives left the House clean. That is not completely true. The Conservatives sold the house to pay off the mortgage. They waved the cheque from the sale in the air for all to see before giving it back to the bank to pay the mortgage. The house was not really clean. It was gone. There are now deficits in the middle class, in infrastructure, and in all levels of government.

My colleague from Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques is a bit more reasonable. He presented fact-based arguments about our policies. I really enjoyed listening to his speech. I do not agree with him when he says that these tax cuts do not help the middle class. I agree with my colleague from Mount Royal, who asked why the New Democrats did not promise to cut taxes in their platform but did promise to balance the budget.

With the exception of the members of the former government, who still think that they left a massive surplus, even though that is not quite true, I think it is clear to all of us that it would only be possible to balance the budget this year if we used extreme measures, such as austerity, which is a very unpopular policy in any country.

In short, I am not worried about these deficits because they are investments. That is the case with Bill C-2. I would like to give my colleague from Louis-Hébert a little bit of background on deficits. Almost 100 years ago—

Monsieur le Président, je partagerai mon temps de parole avec le député de Mont-Royal, qui, comme moi, lundi, a parlé en français au cours du débat sur le projet de loi C-10. Je tenais à faire cette correction, puisque le député d'Outremont a fait de la désinformation à ce sujet, mardi. Effectivement, je parle français plus que lui, à la Chambre. Il contribuerait davantage à la qualité des débats de la Chambre s'il vérifiait les faits avant de formuler des accusations non fondées.

Je me lève pour parler d'une de nos promesses électorales clés: la réduction d'impôt de 7 % pour la classe moyenne, dont le taux d'imposition passera de 22 % à 20,5 %, la hausse d'impôt pour les mieux nantis de 29 % à 33 %, ainsi que la réduction du plafond de cotisation annuel du compte d'épargne libre d'impôt, qui passera de 10 000 $ à 5 500 $.

Je félicite le secrétaire parlementaire du ministre des Finances, ainsi que mon voisin de circonscription le député de Saint-Maurice—Champlain pour son discours inaugural. Nos circonscriptions se rejoignent le long d'une autoroute provinciale en gravier, le chemin de Parent, où les radios CB sont d'ailleurs fortement conseillées sur des affiches gouvernementales. Cette frontière se situe à plus de 300 kilomètres au nord de Montréal, pas loin de la communauté de Parent.

Le projet de loi C-2 est important pour la croissance de la classe moyenne. Il comporte des changements essentiels au système d'impôt du Canada. Le résumé législatif du projet de loi est assez clair:

Le texte modifie la Loi de l’impôt sur le revenu en vue de réduire le deuxième taux d’imposition du revenu d’un particulier de 22 % à 20,5 % et d’introduire un nouveau taux d’imposition marginal de 33 % sur la partie du revenu imposable d’un particulier qui excède 200 000 $. Il modifie aussi d’autres dispositions de cette loi pour tenir compte du nouveau taux de 33 %. En outre, il modifie cette loi en vue de ramener, à compter du 1er janvier 2016, le plafond de cotisation annuel à un compte d’épargne libre d’impôt de 10 000 $ à son niveau antérieur, y compris l’indexation, soit à 5 500 $ pour l’année 2016.

Ces changements profitent aux gens du Canada, qui les attendent avec impatience.

Je félicite également mon collègue de Louis-Hébert pour son discours. Je me suis levé quelques fois pour lui répondre, mais on a accordé la parole à de meilleurs députés à quelques reprises. La vie d'un député est compliquée.

Notons que le député de Louis-Hébert a fait allusion au déficit budgétaire prévu dans le budget de 2016. Il a dit aussi que c'était son gouvernement qui était à l'origine des bonnes nouvelles issues du dernier mandat. Il est très content de s'attribuer le mérite des résultats positifs, tout en disant que son équipe n'a rien à voir avec ce qui va mal.

Les investissements dans la classe moyenne et dans la croissance économique des gens ordinaires sont très importants pour moi, pour le gouvernement et pour les millions de Canadiens touchés.

De plus, le député de Louis-Hébert a dit que les conservateurs avaient laissé la maison en ordre. Ce n'est pas tout à fait vrai. Ils ont plutôt vendu la maison pour payer l'hypothèque. Puis, ils ont tenu le chèque de vente en l'air avant de le retourner à la banque pour payer l'hypothèque. La maison n'était donc pas vraiment en ordre; elle était partie. Dans notre système, les déficits existent au sein de classe moyenne, au sein de nos infrastructures et au sein de tous les paliers de gouvernement.

Mon collègue de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques est un peu plus raisonnable. Il a présenté des critiques politiques basées sur les faits. J'apprécie beaucoup son intervention. Je ne suis pas d'accord avec lui lorsqu'il dit que ces réductions d'impôt n'aident pas la classe moyenne. Je suis d'accord avec mon collègue de Mont-Royal, qui lui a demandé pourquoi il n'y avait aucune promesse de réduction d'impôt dans la plateforme du NPD, alors qu'on y promettait un budget équilibré.

Je pense qu'il est clair pour tous, sauf pour les députés de l'ancien gouvernement qui pensent toujours qu'ils ont laissé un surplus massif, mais un peu fictif, qu'il serait seulement possible d'atteindre un budget équilibré cette année si on employait des moyens extrêmes tels que l'austérité, une politique très impopulaire dans n'importe quel pays.

Bref, les déficits ne me font pas peur, car ils représentent des investissements. C'est le cas dans le projet de loi C-2. Je vais faire un historique des déficits pour mon collègue de Louis-Hébert. Cela fait presque 100 ans...

Watch | HansardEcoutez | Hansard

Posted at 15:26 on May 19, 2016

This entry has been archived. Comments can no longer be posted.

2016-05-17 PROC 22 | hansard parlchmbr tv |

2016-05-19 16:40 House intervention / intervention en chambre

(RSS) Website generating code and content © 2001-2020 David Graham <david@davidgraham.ca>, unless otherwise noted. All rights reserved. Comments are © their respective authors.