header image
The world according to cdlu

Topics

acva bili chpc columns committee conferences elections environment essays ethi faae foreign foss guelph hansard highways history indu internet leadership legal military money musings newsletter oggo pacp parlchmbr parlcmte politics presentations proc qp radio reform regs rnnr satire secu smem statements tran transit tributes tv unity

Recent entries

  1. A podcast with Michael Geist on technology and politics
  2. Next steps
  3. On what electoral reform reforms
  4. 2019 Fall campaign newsletter / infolettre campagne d'automne 2019
  5. 2019 Summer newsletter / infolettre été 2019
  6. 2019-07-15 SECU 171
  7. 2019-06-20 RNNR 140
  8. 2019-06-17 14:14 House intervention / intervention en chambre
  9. 2019-06-17 SECU 169
  10. 2019-06-13 PROC 162
  11. 2019-06-10 SECU 167
  12. 2019-06-06 PROC 160
  13. 2019-06-06 INDU 167
  14. 2019-06-05 23:27 House intervention / intervention en chambre
  15. 2019-06-05 15:11 House intervention / intervention en chambre
  16. older entries...

Latest comments

Michael D on Keeping Track - Bus system overhaul coming to Guelph while GO station might go to Lafarge after all
Steve Host on Keeping Track - Bus system overhaul coming to Guelph while GO station might go to Lafarge after all
G. T. on Abolish the Ontario Municipal Board
Anonymous on The myth of the wasted vote
fellow guelphite on Keeping Track - Rethinking the commute

Links of interest

  1. 2009-03-27: The Mother of All Rejection Letters
  2. 2009-02: Road Worriers
  3. 2008-12-29: Who should go to university?
  4. 2008-12-24: Tory aide tried to scuttle Hanukah event, school says
  5. 2008-11-07: You might not like Obama's promises
  6. 2008-09-19: Harper a threat to democracy: independent
  7. 2008-09-16: Tory dissenters 'idiots, turds'
  8. 2008-09-02: Canadians willing to ride bus, but transit systems are letting them down: survey
  9. 2008-08-19: Guelph transit riders happy with 20-minute bus service changes
  10. 2008=08-06: More people riding Edmonton buses, LRT
  11. 2008-08-01: U.S. border agents given power to seize travellers' laptops, cellphones
  12. 2008-07-14: Planning for new roads with a green blueprint
  13. 2008-07-12: Disappointed by Layton, former MPP likes `pretty solid' Dion
  14. 2008-07-11: Riders on the GO
  15. 2008-07-09: MPs took donations from firm in RCMP deal
  16. older links...

2015-12-08 PROC 1

Standing Committee on Procedure and House Affairs

(1105)

[English]

The Clerk of the Committee (Ms. Joann Garbig):

Honourable members of the committee, I see a quorum.

I must inform members that the clerk of the committee can only receive motions for the election of the chair. The clerk cannot receive other types of motions and cannot entertain points of order or participate in debate.

We can now proceed to the election of the chair. Pursuant to Standing Order 106(2), the chair must be a member of the government party. I'm ready to receive motions for the chair.

Mr. David de Burgh Graham (Laurentides—Labelle, Lib.):

I nominate Mr. Chan to be the chair.

The Clerk:

Mr. Graham nominates Mr. Chan.

Are there other motions to nominate?

Ms. Anita Vandenbeld (Ottawa West—Nepean, Lib.):

I nominate Mr. Larry Bagnell.

The Clerk:

Ms. Vandenbeld nominates Larry Bagnell as chair.

Are there further motions? None.

Since more than one candidate has been nominated, pursuant to Standing Order 106(3) I am required to preside over the election of the chair by secret ballot.

It has been moved by Mr. Graham that Mr. Chan be elected chair, and it has been moved by Ms. Vandenbeld that Mr. Bagnell be elected chair.

Before proceeding, I'll briefly explain the process. My colleague, also a procedural clerk at the House of Commons, will distribute a ballot to each member of the committee. You have to clearly indicate your choice by printing in block letters the name of your chosen candidate. You then deposit your ballot in the box when it circulates around the table. We will then count the votes and announce the name of the successful candidate. If no candidate receives a majority of the votes cast, another ballot will have to be conducted in the same manner.

Allow me to repeat the names of the nominated candidates: Arnold Chan and Larry Bagnell.

Go ahead, Mr. Reid.

Mr. Scott Reid (Lanark—Frontenac—Kingston, CPC):

Are we able to hear the two candidates indicate why they would like the chairmanship?

The Clerk:

The Standing Orders have no provision for this.

Mr. Scott Reid:

In that case, would it be permissible for us to have enough time to actually chat with them?

(1110)

The Clerk:

Go ahead, Mr. Lamoureux.

Mr. Kevin Lamoureux (Winnipeg North, Lib.):

Maybe just to assist in facilitating, I've just canvassed both candidates. They're quite comfortable with proceeding as you've said, so we can just go right to the vote.

Mr. Scott Reid:

Madam Clerk, I appreciate that, but I'm not comfortable proceeding in that way. I have no idea what makes Mr. Chan better than Mr. Bagnell or Mr. Bagnell better than Mr. Chan. I can't vote in an informed manner if I have no idea how each intends to act.

It would be odd indeed if we'd had a process of not allowing the candidates for Speaker to indicate that, either formally or informally, and we gave time—30 minutes—for us to talk among ourselves and get further information.

Voting in an uninformed manner would be most inappropriate.

Mr. Kevin Lamoureux:

Madam Clerk, if I may, you indicated that you're not allowed to take points of order. You're just there to facilitate the election and you're following the rules.

I think it would be more appropriate, Scott, that we have this discussion and maybe look at changing the rule. There might be a better way so that we can improve it in the future, but when all is said and done, as of right now the rules say to just go ahead and have the vote. If one or both of the candidates had expressed an interest in addressing us, maybe we could consider it, but if they're both content, then why?

Mr. Scott Reid:

The rules are actually silent on how much time is taken for the voting. It would not be a breach of the rules for us to take half an hour and have an opportunity to chat with the two candidates so as to make an informed decision.

I quite literally cannot make an informed decision about two candidates, neither of whom, to my knowledge, was a candidate before the moment they were nominated, and neither of whose qualifications, one over the other, are known to me. It would make a sham of any voting procedure if we were simply to be told we have to tick off a name on a ballot without knowing why we're doing it.

The Clerk:

As I indicated at the outset, I can only receive motions for the election of the chair. I cannot receive other motions of any kind, entertain points of order, or take part in debate.

As a point of information, the Standing Orders of the House do provide for interventions by the candidates for Speaker of the House, but the rules have no provision for an equivalent proceeding in committee.

Mr. Scott Reid:

Let me ask this question: would I be correct in assuming that I will not be breaking the rules if I take the time, prior to casting my own ballot, to go over and chat with the two candidates who have been nominated by the government party and ask each of them why they think I would be best advised to vote for them as opposed to the other—that is to say, if I take my time in casting a ballot until such time as I can make an informed decision, as opposed to an uninformed decision? Conservative members and perhaps Mr. Christopherson might want to do so as well.

The Clerk:

Does Mr. Christopherson wish to intervene?

Mr. David Christopherson (Hamilton Centre, NDP):

Thanks. I don't need any time. I know the members. I'm ready to vote.

The Clerk:

As I outlined earlier, my colleague will distribute the ballots to each member of the committee. Once members have finished filling out the ballots, we will circulate around the table so that members may deposit their ballots. Then we will proceed to the count and be back shortly.

(1110)

(1120)

The Clerk:

Honourable members, I declare that Larry Bagnell has received the majority of the votes cast and is duly elected chair of the committee.

Some hon. members: Hear, hear!

The Clerk:

I would invite Mr. Bagnell to take the chair.

The Chair (Hon. Larry Bagnell (Yukon, Lib.)):

First of all, I thank everyone for their confidence.

To Mr. Christopherson, because I think everyone else heard, my philosophy is the same as the Prime Minister's. He said a couple of times that each of you has been elected by your constituents, and those constituents deserve a voice, so I think everyone should be heard fairly on the items we debate.

If the committee is in agreement, I invite the clerk to proceed with the election of the vice-chairs. Agreed?

Some hon. members: Agreed.

(1125)

The Chair:

Okay. I hope we do a lot of things by consensus.

Go ahead.

The Clerk:

Thank you, Mr. Chair.[Translation]

Pursuant to Standing Order 106(2), the first vice-chair must be a member of the official opposition.

I am now ready to receive motions for the election of the first vice-chair.

Mr. Reid, you have the floor. [English]

Mr. Scott Reid:

I nominate Blake Richards. [Translation]

The Clerk:

It has been moved by Scott Reid that Blake Richards be elected first vice-chair of the committee.

Are there any further motions?

Is it the pleasure of the committee to adopt the motion?

(Motion agreed to)

The Clerk:

I declare the motion carried and Blake Richards duly elected first vice-chair of the committee.

Some hon. members: Hear, hear! [English]

The Clerk:

Pursuant to Standing Order 106(2), the second vice-chair must be a member of an opposition party other than the official opposition.

I am now prepared to receive a motion for the second vice-chair.[Translation]

Ms. Petitpas, go ahead. [English]

Ms. Ginette Petitpas Taylor (Moncton—Riverview—Dieppe, Lib.):

I propose the nomination of David Christopherson.

The Clerk:

It's been moved by Ginette Petitpas Taylor that David Christopherson be elected as second vice-chair of the committee.

Is it the pleasure of the committee to adopt the motion?

(Motion agreed to)

The Clerk:

I declare the motion carried and David Christopherson duly elected second vice-chair of the committee.

Some hon. members: Hear, hear!

The Chair:

Our next meeting will be Thursday. We will be discussing the item that Mr. Reid brought up and any other items.

We'll adjourn now—

Go ahead, Mr. Christopherson.

Mr. David Christopherson:

Thank you, Chair.

I just want to raise the fact that I'm ready to go in terms of dealing with our routine proceedings. If all we're going to do today is elect a chair and vice-chairs and then do the routine proceedings on Thursday, it raises the question of why we are even here today. Why did we go to all this trouble? All of it could have been done on Thursday.

For the life of me, I don't know why there was this big rush, this big announcement that we have to get PROC in place and “Let's go, boys, it's critical”. Fair enough, but here we are and we're not doing anything except administrative matters, so I'm a little unclear as to why we aren't proceeding to do some real work right now, since we have lots of it.

While I have the floor—because I don't know when I'm going to get it back—I also want to raise the fact that earlier Mr. Lamoureux went out of his way to be consistent with his government's announcement that they're looking at pulling parliamentary secretaries off committees, because as we all know, it hampers the independence of committees if the parliamentary secretary is sitting there with the control of the majority votes and telling the committee how they're going to vote.

That's a great idea. I applaud that, and Mr. Lamoureux mentioned to me and to others before the meeting started that it was his intention to not be one of the six on the committee but that he'd be coming by.

Then as we sit here now, I see Mr. Lamoureux, the parliamentary secretary, sitting in the key lead position and, in my view, in a position that is completely contrary to what the government said they were going to do with parliamentary secretaries. I thought that when Mr. Lamoureux said he was going to drop by, he'd be over there, which is normally what most people do, because any member can come to any committee. But when I see the parliamentary secretary sitting right where Tom Lukiwski used to sit as the parliamentary secretary to the House leader, I see the same thing that we had last time.

Therefore, through you, Mr. Chair, I'm asking Mr. Lamoureux this: where's the change, given that you are sitting where Mr. Lukiwski did and doing exactly what he did? In fact, no other member of your caucus has spoken yet except you. In fact, I don't know why, but the chair even felt the need to look over and check with you on something.

I'm sure that was just a reflex that will stop now that he's our independent chair, but I'd still like to know through you, Mr. Chair, what the intention of the government is vis-à-vis parliamentary secretaries, because they seem to be saying one thing and doing something else.

(1130)

The Chair:

Thank you for that. We will discuss on Thursday both the point that you've made here and Mr. Reid's point that was brought up with us in our little meeting.

Can I have a motion to adjourn? The only item we had on this agenda was the elections.

Mr. Randy Hoback (Prince Albert, CPC):

I so move.

(Motion agreed to)

The Chair:

Okay. The meeting is adjourned.

Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre

(1105)

[Traduction]

La greffière du comité (Mme Joann Garbig):

Honorables membres du comité, il y a quorum.

Je dois aviser les membres que la greffière du comité ne peut recevoir des motions que pour l'élection du président. Elle ne peut pas recevoir d'autres types de motion, entendre des rappels au Règlement ou participer à des débats.

Nous pouvons maintenant procéder à l'élection du président. Conformément au paragraphe 106(2) du Règlement, le président doit être un député du parti ministériel. Je suis prête à recevoir des motions en vue de l'élection du président.

M. David de Burgh Graham (Laurentides—Labelle, Lib.):

Je propose la candidature de M. Chan.

La greffière:

M. Graham propose la candidature de M. Chan.

Y a-t-il d'autres motions?

Mme Anita Vandenbeld (Ottawa-Ouest—Nepean, Lib.):

Je propose la candidature de M. Larry Bagnell.

La greffière:

Mme Vandenbeld propose la candidature de Larry Bagnell à la présidence.

Y a-t-il d'autres motions? Non.

Puisque plus d'une candidature à la présidence a été proposée, je dois, conformément au paragraphe 106(3) du Règlement, présider à l'élection par scrutin secret.

M. Graham propose l'élection de M. Chan à la présidence, et Mme Vandenbeld propose celle de M. Bagnell.

Je vais vous expliquer brièvement le processus avant de poursuivre. Mon collègue, qui est également greffier à la procédure à la Chambre des communes, remettra un bulletin à chaque membre du comité. Vous devez indiquer clairement votre choix en inscrivant en majuscules le nom du candidat que vous avez choisi. Vous déposerez ensuite votre bulletin dans la boîte que l'on fera circuler autour de la table. Nous compterons alors les votes et annoncerons le nom du candidat retenu. Si aucun candidat ne reçoit la majorité des voix, un autre scrutin devra être mené de la même façon.

Permettez-moi de répéter le nom des candidats proposés, à savoir Arnold Chan et Larry Bagnell.

Allez-y, monsieur Reid.

M. Scott Reid (Lanark—Frontenac—Kingston, PCC):

Les candidats pourront-ils nous dire pourquoi ils souhaiteraient assumer la présidence?

La greffière:

Le Règlement n'a pas de disposition à cet égard.

M. Scott Reid:

Dans ce cas, pourrions-nous avoir du temps pour bavarder avec eux?

(1110)

La greffière:

Allez-y, monsieur Lamoureux.

M. Kevin Lamoureux (Winnipeg-Nord, Lib.):

Pour faciliter le processus, je viens de parler aux deux candidats. Ils sont tout à fait disposés à procéder comme vous l'avez dit. Nous pouvons donc simplement passer au vote.

M. Scott Reid:

Je comprends, madame la greffière, mais je ne me sens pas à l'aise de procéder de cette façon. Je n'ai aucune idée de ce qui rend M. Chan meilleur que M. Bagnell, ou l'inverse. Je ne peux donc pas voter de façon éclairée si je n'ai aucune idée de la façon dont chacun d'entre eux entend agir.

Ce serait une étrange façon de procéder que de ne pas permettre aux candidats à la présidence de s'exprimer, de façon formelle ou informelle, et nous nous donnerions du temps — 30 minutes, disons — pour parler entre nous et obtenir davantage d'informations.

Voter en étant dans l'ignorance serait tout à fait inapproprié.

M. Kevin Lamoureux:

Si je puis me permettre, madame la greffière, vous avez indiqué que vous n'êtes pas autorisée à entendre des rappels au Règlement. Vous n'êtes là que pour faciliter l'élection et vous suivez le Règlement.

Je pense qu'il serait plus approprié, Scott, d'avoir un débat à ce sujet et d'envisager éventuellement de changer le Règlement. Il y a peut-être un moyen de trouver une amélioration, mais pour l'instant, le Règlement stipule tout simplement de procéder au vote. Si les candidats avaient souhaité s'adresser à nous, on aurait peut-être pu les entendre, mais puisqu'ils n'en ont pas exprimé le désir, pourquoi le faire?

M. Scott Reid:

En fait, le Règlement ne précise pas le temps à consacrer au vote. Ce ne serait pas une infraction au Règlement que de prendre une demi-heure pour bavarder avec les deux candidats, de façon à pouvoir prendre une décision éclairée.

Je ne peux vraiment pas prendre de décision éclairée à propos de deux candidats dont aucun, à ma connaissance, ne s'était présenté avant que l'on propose leur candidature et dont j'ignore les compétences qui pourraient me faire préférer l'un plutôt que l'autre. Une procédure de vote par laquelle on se contenterait de cocher un nom sans raison serait une imposture.

La greffière:

Comme je l'ai dit au début, je ne peux recevoir de motion que pour l'élection du président. Je ne peux en recevoir aucune autre, ni entendre des rappels au Règlement ni prendre part à un débat.

À titre d'information, le Règlement de la Chambre prévoit des interventions de la part des candidats à la présidence, mais ne contient aucune disposition relativement à une procédure équivalente dans les comités.

M. Scott Reid:

Permettez-moi de poser une question. Ai-je raison de supposer que je n'enfreindrai pas le Règlement si je prends le temps, avant de remettre mon bulletin, de bavarder avec les deux personnes dont la candidature a été proposée par le parti ministériel et de demander à chacune d'elles pourquoi je serais avisé de voter pour l'une plutôt que pour l'autre? Autrement dit, si, avant de voter, je prends le temps nécessaire pour prendre une décision éclairée plutôt que non éclairée? Les députés conservateurs et peut-être M. Christopherson voudront eux aussi procéder de la sorte.

La greffière:

Est-ce que M. Christopherson souhaite intervenir?

M. David Christopherson (Hamilton-Centre, NPD):

Merci, je n'ai pas besoin de plus de temps. Je connais les députés et je suis prêt à voter.

La greffière:

Comme je l'ai mentionné, mon collègue remettra un bulletin à chaque membre du comité. Une fois que les bulletins seront remplis, nous viendrons les récupérer à la table. Nous procéderons ensuite au décompte et reviendrons sans tarder.

(1110)

(1120)

La greffière:

Honorables membres, je déclare que Larry Bagnell a reçu la majorité des voix et est élu président du comité.

Des députés: Bravo!

La greffière:

J'invite M. Bagnell à prendre place dans le fauteuil.

Le président (L'hon. Larry Bagnell (Yukon, Lib.)):

Premièrement, j'aimerais vous remercier tous pour votre confiance.

Je dirai à M. Christopherson, car je crois que tous les autres le savent déjà, que ma philosophie est la même que celle du premier ministre. Ce dernier a déclaré à quelques reprises que chacun d'entre vous avez été élu par vos électeurs et que ces électeurs méritent qu'on entende leur voix. Je pense donc que tout le monde devrait être entendu sur les sujets dont nous débattons.

Si le comité est d'accord, j'invite la greffière à procéder à l'élection des vice-présidents. D'accord?

Des députés: D'accord.

(1125)

Le président:

D'accord. J'espère qu'on réglera bien des questions par consensus.

Allez-y.

La greffière:

Merci, monsieur le président.[Français]

Conformément au paragraphe 106(2) du Règlement, le premier vice-président doit être un député de l'opposition officielle.

Je suis maintenant prête à recevoir des motions pour le poste de premier vice-président.

Monsieur Reid, vous avez la parole. [Traduction]

M. Scott Reid:

Je propose la candidature de Blake Richards. [Français]

La greffière:

M. Scott Reid propose que M. Blake Richards soit élu premier vice-président du comité.

Y a-t-il d'autres motions?

Plaît-il au comité d'adopter la motion?

(La motion est adoptée.)

La greffière:

Je déclare la motion adoptée et M. Blake Richards dûment élu premier vice-président du comité.

Des députés: Bravo! [Traduction]

La greffière:

Conformément au paragraphe 106(2) du Règlement, le deuxième vice-président doit être un député de l'opposition provenant d'un autre parti que celui de l'opposition officielle.

Je suis maintenant disposée à recevoir une motion en vue de l'élection du deuxième vice-président.[Français]

Madame Petitpas, vous avez la parole. [Traduction]

Mme Ginette Petitpas Taylor (Moncton—Riverview—Dieppe, Lib.):

Je propose la candidature de David Christopherson.

La greffière:

Mme Ginette Petitpas Taylor a proposé que David Christopherson soit élu au poste de deuxième vice-président du comité.

Plaît-il au comité d'adopter la motion?

(La motion est adoptée.)

La greffière:

Je déclare la motion adoptée et David Christopherson élu au poste de deuxième vice-président du comité.

Des voix: Bravo!

Le président:

Notre prochaine réunion aura lieu jeudi. Nous discuterons du point soulevé par M. Reid, ainsi que d'autres points.

Nous allons lever la séance…

Vous avez la parole, monsieur Christopherson.

M. David Christopherson:

Merci, monsieur le président.

Je tiens simplement à signaler que je suis prêt à traiter nos affaires courantes. Si tout ce que nous faisons aujourd'hui c'est élire un président et des vice-présidents, en laissant les affaires courantes pour jeudi, on se demande pourquoi on est venu. Pourquoi s'être donné toute cette peine? On aurait pu faire tout cela jeudi.

Je ne vois vraiment pas pourquoi toute cette presse, pourquoi cette grande annonce nous disant qu'il faut mettre PROC sur pied et « Allons-y, les gars, l'heure est critique ». Je veux bien, mais nous nous occupons de rien d'autre que des questions administratives. Je ne vois pas pourquoi on ne commence pas à s'attaquer aux vrais dossiers, puisqu'il y en a tant.

Puisque j'ai la parole — et Dieu sait quand je l'aurai à nouveau —, j'aimerais aussi faire remarquer que M. Lamoureux n'a pas manqué de rappeler l'annonce du gouvernement selon laquelle on cherchera à retirer les secrétaires parlementaires des comités. Car comme vous le savez tous, la présence du secrétaire parlementaire, qui contrôle la majorité des votes et indique comment voter, nuit à l'indépendance des comités.

Quelle excellente idée à laquelle j'applaudis! M. Lamoureux nous avait mentionné avant le début de la réunion qu'il n'avait pas l'intention de faire partie des six membres du comité, mais qu'il nous rendrait visite.

Et maintenant que nous sommes ici, je vois M. Lamoureux, le secrétaire parlementaire, occuper une position de direction clé qui, à mon avis, est tout à fait contraire aux intentions que le gouvernement avait manifestées à l'égard des secrétaires parlementaires. Quand M. Lamoureux a dit qu'il allait nous rendre visite, j'ai pensé qu'il serait là-bas, là où s'installent la plupart des gens qui rendent visite au comité. Mais quand je le vois s'asseoir à la place exacte où Tom Lukiwski avait coutume de s'installer à titre de secrétaire parlementaire du leader de la Chambre, je vois la même chose que la dernière fois.

Par conséquent, par votre entremise, monsieur le président, je pose à M. Lamoureux la question suivante: « Où est le changement, étant donné que vous êtes assis à la même place que M. Lukiwski et que vous faites exactement ce qu'il faisait? » En fait, aucun autre membre de votre caucus n'a pris la parole, sauf vous. Je ne sais pas pourquoi, mais même le président a senti le besoin de regarder dans votre direction et de vérifier quelque chose avec vous.

Je suis sûr que c'était un simple réflexe qui ne se reproduira plus maintenant qu'il est notre président indépendant, mais j'aimerais quand même savoir par votre entremise, monsieur le président, quelle est l'intention du gouvernement à l'égard des secrétaires parlementaires, car on semble dire une chose et en faire une autre.

(1130)

Le président:

Merci de cette observation. Nous en discuterons jeudi ainsi que du sujet abordé par M. Reid lors de notre petite réunion.

Quelqu'un veut-il proposer l'ajournement? Les élections étaient le seul point à l'ordre du jour.

M. Randy Hoback (Prince Albert, PCC):

Je le propose.

(La motion est adoptée.)

Le président:

D'accord, la séance est levée.

Hansard Hansard

Posted at 17:43 on December 08, 2015

This entry has been archived. Comments can no longer be posted.

(RSS) Website generating code and content © 2006-2019 David Graham <cdlu@railfan.ca>, unless otherwise noted. All rights reserved. Comments are © their respective authors.